fbpx
J

e ne sais pas toi, mais moi avant j’avais énormément de mal à dire NON. A chaque fois que l’on me demandait un service ou quelque chose, j’avais la boule au ventre, j’étais anxieuse, je commençais à transpirer et ma voix tremblotait. Je ne me voyais pas mais je suppose que j’étais toute rouge, toute gênée car j’entendais NON dans ma tête mais je disais toujours OUI. J’allais à l’encontre de mes besoins. Comment apprendre à dire NON?

Bah ouai, tu sais tout comme moi qu’il est bien plus facile de dire OUI que NON… NON ? Bah tu me comprends ou pas ? Suis-je la seule à vivre cela ?

Ce que je peux te dire c’est que moi, je me retrouvais à faire des choses que je n’avais pas envie, ça me prenait du temps alors que j’en n’avais déjà pas assez et ça me bouffait mon énergie alors que j’étais déjà à plat.

Tu sais faut que je t’avoue, j’ai fait ça de nombreuses années. J’étais rentrée dans un système qui n’en finissait pas. Les autres passaient toujours avant moi. Et j’irais même plus loin, je ne m’occupais même plus de moi.

Que ce soit pour aller à un anniversaire, pour aller aider l’école des enfants, ou bien alors aider quelqu’un de la famille … et les fameux déménagements parlons-en ! Peu importe, il m’était bien plus facile de faire un grand sourire et dire oui, car cela m’évitait un tas de justifications, de réactions désagréables en face voir même m’évitait de me sentir coupable.

Tu sais faut que je t’avoue, j’ai fait ça de nombreuses années. J’étais rentrée dans un système qui n’en finissait pas. Les autres passaient toujours avant moi. Et j’irais même plus loin, je ne m’occupais même plus de moi.

Aujourd’hui, il est vrai que ça m’arrive encore …. Et pourtant, je connais les conséquences sur le long terme… Tu finis par être épuisée, tu fais tout mais rien à la fois, tu commences un peu partout mais ne finis rien et tu n’as même plus d’énergie à faire ce qui te plait. D’ailleurs tu n’y penses même plus.

Mais est-ce juste de fonctionner ainsi ? Penses-tu qu’il soit normal de se plier en 4, que dis-je ? en 10 pour tout le monde alors que les autres se posent même ce genre de question ? Et si il était possible d’apprendre à dire NON ? …. ça t’intéresserait ? Evidemment qu’apprendre à dire NON t’intéresse 🙂 .

Pour commencer déjà, je te dirais bien de te poser deux questions avant de dire oui ou non : est-ce que j’en ai envie ? est-ce que ça va me faire du bien ?

Ensuite :

  • sois claire dans ta tête et surtout pas indécise sinon ta copine, ta mère ou ta belle-mère vont insister … voire être lourde, très lourde ….
  • si la réponse à la demande est NON alors il faut que ce soit un NON ferme
  • pose toi des limites par exemple sur tes sorties à la semaine. Plus tu sors, plus t’es crevée … Donc peut être max 2 fois par semaine ?
  • ménage toi et prends du temps pour toi, pour des choses qui te sont importantes à tes yeux

Une fois que ces 4 clés sont intégrées, sache qu’il est possible de dire NON en restant polie. Par contre, tu ne pourras jamais gérer la réaction de la personne en face de toi, et dis toi bien que tu n’en n’es pas responsable ! Puisque chacun ses sentiments et besoins.

  • lorsque tu veux dire non, tu peux rester juste sur le non et ne pas te justifier
  • tu peux demander à l’autre si elle a besoin d’explications et non de justifications
  • tu peux lui demander si elle veut la version courte ou longue
  • pourquoi pas proposer une alternative

Quoi qu’il en soit, tu trouveras toujours sur ta route des relous qui insistent et qui visiblement ne comprennent pas la solution gentille. Alors il te faudra t’affirmer et lui expliquer ce que tu penses de son attitude puis tu mettras fin à la conversation. Rien ne sert d’insister tu perdrais ton temps …

Sache qu’il n’y a jamais de NON parfait c’est pour cette raison que je t’encourage à te focaliser sur les effets positifs de ta décision. Sois fière d’avoir réussi à tenir tête à quelqu’un et à apprendre à dire non.  Et dis toi bien que ce sera de plus en plus facile car tu sauras de mieux en mieux détecter tes besoins, et plus tu t’attèleras à cet exercice et plus tu auras confiance en toi !

Alors, tu t’y mets quand ?

Emilie Favrel
j’accompagne les femmes et mamans actives à oser être des femmes imparfaites mais accomplies dans tous les domaines de leur vie

2020-03-25T12:59:28+01:00

Laissez un commentaire