fbpx
J

e suis actuellement dans une période de ma vie où je dois faire des choix importants. Dieu sait que quand je regarde derrière moi j’ai l’impression que c’est l’histoire de ma vie. Des choix encore des choix et plus de choix encore. J’ai cette sensation que quand tu commences, tu n’en finis plus. Dans tous les domaines de vie, travail, amour, amis, famille, la vie de tous les jours, il est nécessaire de faire des choix. Mais au final, il est difficile d’être fière de nos propres choix et de se libérer du regard des autres.

Pourquoi ? tout simplement parce-qu’on est sans cesse entrain de chercher l’approbation des gens qui nous entourent. Et dès que nous ne l’obtenons pas, c’est tellement difficile de se libérer de notre honte d’avoir déçu les personnes qu’on aime.
Je rajouterais aussi qu’il est très difficile d’assumer de vouloir être différente. Mais comme tu le sais, la société nous instaure des codes dans lesquels on est poussée sans s’en rendre compte pour faire partie du moule. Et que si tu ne le fais pas, tu vas au risque de te faire rejeter. C’est ce qui fait que tu hésites d’assumer tes choix aussi.

La dernière raison est que tu aimes rester dans ta zone de confort et que parfois être soi, demande de faire de choix qui bouleverse toute sa vie. Quand j’ai quitté le papa de mes enfants, ça a tout changé. J’ai dû faire face à tellement de reproches, tellement de méchanceté, que j’en ai perdu des “amis”. J’ai perdu ma vie sociale et mon confort de vie. Quand j’ai quitté mon travail, je me suis retrouvée dans l’insécurité de trouver du travail car j’étais au chômage avec 3 enfants.
Nos choix ont toujours des conséquences qui sont très souvent très difficiles à gérer émotionnellement.

Si tu veux assumer tes choix aux yeux des gens que tu aimes, commence par faire ce choix en toute conscience. Il te faudra donc réfléchir aux conséquences pour pouvoir mesurer l’impact de ta décision.

Imaginons que tu veuilles quitter ton job comme moi et ainsi te mettre à ton compte. Il sera alors normal que tes parents s’inquiètent et commencent à t’amener tout un tas d’arguments qui font peur. Si tu as bien réfléchi aux conséquences, que tu les as bien mesuré, tu sauras contrer leurs arguments. Il faudra indéniablement que tu aies un plan d’action pour anticiper ta vie, les étapes, les mesures afin que tu aies l’aplomb nécessaire pour supporter tes choix, et ainsi assumer tes choix fassent aux personnes qui ne les approuvent pas.

Ensuite, ne justifie jamais tes propres choix, car « Se justifier, c’est s’excuser de vivre, d’être soi. Ne plus le faire, c’est avoir gagné en sagesse » Patrick Louis Richard

C’est quand même dingue, on a tous tendance à faire la même erreur, on passe notre temps à se justifier lorsque nos choix ne plaisent pas. Il faut stopper cela, car tu n’es plus une enfant, tu es donc à même de savoir ce que tu veux faire de ta vie non ? En quoi j’aurais dû justifier auprès de mes parents le fait de changer de boulot ? Puisqu’à priori le harcèlement que je vivais, et mon burnout n’était pas suffisant. Ils n’avaient qu’un seul mot à la bouche “financièrement tu vas faire comment ?” Qui sait plus que moi ce dont j’ai besoin ? Qui me connaît plus que moi ?

Ce que j’ai remarqué aussi c’est que quand j’accompagne les femmes, c’est qu’elles passent du rien au tout. Du jour au lendemain, elles font des choix, elles rentrent dans ce chemin de s’assumer mais elles se mettent une telle pression sur la perfection de ces nouveaux choix, qu’elles vont parfois jusqu’à se mentir pour démontrer qu’elles avaient bien raison ! Alors que la vie n’est qu’expérience. Cela veut donc bien dire que l’on a le droit à l’erreur non ? Bien évidemment, ça ouvre l’opportunité à tes proches de te critiquer. Mais pour autant, ça te rappelle que s’assumer c’est aussi prendre des décisions qui ne sont pas toujours les bonnes.

Pour finir, c’est en développant la confiance en toi que tu te forgeras un caractère qui te permettra d’oser. Les personnes sûres d’elles, assument plus facilement leurs choix.
Mais pour cela, il faut accepté d’expérimenter, de se confronter à tes propres peurs car ça n’est que par ce biais que la confiance en toi évoluera.

Alors tu en es où ? es tu prête à aimer qui tu es ?

Emilie favrel
J’accompagne les femmes et mamans actives à oser être des femmes imparfaites mais accomplies dans tous les domaines de leur vie

2020-03-03T17:43:06+01:00

Laissez un commentaire