fbpx
Q

u’est- ce que la culpabilité ?

C’est un sentiment que l’on ressent toutes. On se sent toutes coupables de quelque chose. Très souvent, une fois que l’on est maman, on culpabilise de ne pas passer assez de temps avec nos enfants. De les laisser chez la nounou, la crèche, le périscolaire … mais qu’en plus, quand vient le Week-end et bien il faut faire les courses, le ménage, le repassage etc etc pendant que nos petits bouchons eux attendent, demandent, crient, attirent notre attention et j’en passe …

La culpabilité nous ramène à notre passé via nos faux pas et nos erreurs. Il est bien évident que dans une société comme la notre où rime comparaison et compétition, la culpabilité n’en est que renforcée.la culpabilité

La culpabilité nous ramène à notre passé via nos faux pas et nos erreurs. Il est bien évident que dans une société comme la notre où rime comparaison et compétition, la culpabilité n’en est que renforcée. Merci les collègues de boulot qui peuvent se prendre un congé parental pour garder leurs enfants alors que nous bah non, c’est quelqu’un d’autre qui élève nos enfants.

Mais il apparaît aussi que le regard des autres et les pressions permanentes de notre quotidien viennent également la renforcer.

Merci la belle-mère qui fait sans arrêt des remarques sur comment j’éduque mon enfant, ce que je lui donne à manger, comment il parle …

J e dirais que le souci de la culpabilité, si elle est trop présente, nous empêchera de nous épanouir. Mais si j’en ai peu ou pas, son absence m’empêchera d’être respectueuse, empathique, de suivre mes valeurs … A nous de faire en sorte de trouver le juste milieu pour qu’elle s’exprime à bon escient. Alors, elle favorisera mon développement personnel, parce-que sinon, elle impactera ma confiance en moi et j’aurais tendance à tout remettre en question et ce, de façon irrationnelle et systématique.

Ce qui est paradoxal avec la culpabilité, c’est qu’elle ne fait pas la distinction entre “je m’en veux parce que je viens de m’offrir un voyage et je m’en veux parce que j’ai cassé la voiture de mes parents parce que j’étais bourrée”. Aucune objectivité, impossible de voir la vraie réalité. Elle est toujours là pour remettre en cause tous nos efforts et ainsi voir que le mauvais côté des choses.

En relation avec les autres articles sur la confiance en soi et l’estime de soi, la culpabilité nous empêche tout simplement d’affronter nos doutes, nos peurs, d’avancer, de nous épanouir et ainsi nous lancer des challenges et expériences pour nous renforcer et atteindre un certain “lâcher-prise”. Ca fait beaucoup non ? 😉 Combien de temps comptes-tu continuer ainsi ?

2019-09-29T12:09:14+02:00

Laissez un commentaire