fbpx
H

UMMMMM !!! quel sujet !!! je m’en délecte d’avance …. Pourquoi ? Parce-que je sais que tu la connais cette petite voix qui t’empêche d’investir sur toi quand il s’agit de prendre soin de toi. Que ce soit à travers un accompagnement pour ton psyché, un accompagnement pour perdre du poids, un voyage, ou des vêtements etc etc … peu importe, tu auras toujours cette bonne raison pour dire “je ne peux pas, je n’ai pas d’argent ou pas assez”, “c’est trop cher”, “je ne peux pas me permettre”, “que va dire mon mari” … blablabla blablabla que des histoires …

Bizarrement, tu te poses moins la question, quand il s’agit d’un resto, de prendre soin de ta voiture, de faire des achats pour tes enfants ?! Fais tes comptes, on en reparle … ;). Après, il est clair, chacun ses priorités !

Je sais pas toi, mais moi ? je n’entends que ça autour de moi ; dans mon cabinet, mes amis, ma famille … comme si c’était l’excuse qui permettait de ne pas avancer, de ne pas se responsabiliser, de ne pas rêver, de ne pas prendre soin de soi …

Entendre que tout accompagnement individuel coûte trop cher, que manger BIO, local coûte trop cher … désolée, c’est compliqué pour moi. Pourquoi ? parce-que je me demande combien tu vaux à tes yeux ? et au final, combien vaut ton mal être ? A priori, à tes yeux, tu ne vaux pas grand chose … et ça, ça me pose problème.

Cette peur de manquer ne doit pas te paralyser, et t’empêché d’avancer, rêver jusqu’au point de t’oublier, de te perdre sur ton chemin.

4

Tu sais la Peur de manquer, nous en sommes toutes porteuse : l’angoisse du manque, de la perte, qui t’habite dès ta naissance. Manque de ce que tu aimes, de ceux que tu aimes, de ta vie, tout simplement. On la porte notamment, dans notre héritage par nos ancêtres qui ont fait la guerre et ont connu la faim et la soif. Peut être que toi aussi, tu as des grands-parents et parents qui font du stock de nourriture à ne plus finir ? et bien ça vient de là …

La peur de manquer peut engendrer un désespoir, une hyperactivité, ou une consommation à outrance de biens matériels = quête illusoire de comblement du vide créé par le manque et la séparation. Peur de tout ce que l’on a « laissé derrière soi ». Peur aussi « d’avoir manqué » l’essentiel.

Dans notre société riche, un autre rempart s’élève face à la même angoisse, symptôme lui aussi masqué de la peur de manquer et de l’angoisse du vide : travail et loisir trépidant. Lieux et activités où ne demeure aucun silence, où l’on se remplit de paroles, de bruits, de jeux, de musiques et de rythmes. As-tu remarqué que lorsque tu es chez toi seule, tu ne supportes pas ce vide ? alors tu mettras, la musique, la télé, ou tu t’arrangeras à aller faire des courses, voir des amies …

Mais il est d’autres modes de remplissage : de l’espace cette fois avec tous les objets conservés pour qu’ils ne se perdent pas, ne meurent pas, ne te manquent pas, eux non plus. Idem que la nourriture, nos grands-parents et parents sont très conservateurs …

Dans les deux cas un rempart est élevé contre le risque de manquer, contre la conscience de l’absence absolue, comme de notre finitude et de la mort.

Je dirais bien évidemment, que les médias, les réseaux sociaux font bien leur travail sur le sujet, pour que tous les jours nous soyons dans la crainte de manquer. Entre la crise, les belles images des pays sous développés, le nombre de reportages sur les personnes qui galèrent, les SDF etc etc Combien de clients me disent, que quand ils regardent les informations, ils sentent une angoisse monter en eux ! Bingo c’est ancré, et les médias ont réussi leur job !

Soyons claire, je ne nie pas que cela existe, bien évidemment, et je ne nie pas que l’argent soit nécessaire !

Pour autant, cette peur de manquer ne doit pas te paralyser, et t’empêché d’avancer, rêver jusqu’au point de t’oublier, de te perdre sur ton chemin.

Prendre conscience que l’argent est une énergie et que bizarrement en fonction de tes envies et de tes besoins, ça va ça vient, et que bien souvent tu ne manques pas vraiment. Tu vis plus dans le futur que dans le présent.

A moins que tu ne vives au-dessus de tes moyens ?! Et oui ça aussi, pas plus tard que la semaine dernière, un de mes clients me disaient, “mais avez-vous vu les voitures sur la route, combien de 4*4 on voit ? mais comment font les gens ?” Ce à quoi j’ai répondu “ils font comme tout le monde”. Et oui, pour une certaine image, le côté qui fait bien pour se la péter, montrer qu’il y a une réussite sociale, mais aussi pour cette histoire d’appartenance.

Il est fondamental à mon sens, pour se libérer de la peur de manquer, de se libérer de cette appartenance et du regard des autres. Pourquoi ? parce-que tu auras beau faire comme tout le monde, avoir la même voiture que les autres, la même maison, avoir les mêmes projets pour cette appartenance collective, tu seras toujours aussi vide. Parce-que chacun ses rêves et ses envies.

Alors, j’en reviens toujours au même : prends soin de toi, écoute toi. Ai confiance en toi et la vie. Donne toi de la valeur, parce-que tu es BELLE et tu en vaux la peine ! Arrête enfin de t’oublier et Donne toi de l’amour. Alors tu seras sur ton chemin, et tu attireras l’ABONDANCE que tu espères sur tous les points !

Exercice

Fais le point sur la vie qui te ferait envie. Mets y aussi un coût annuel, et créé en fonction les projets qui te font envie pour avoir TA VIE qui t’épanouie. Bien évidemment, fais ce travail en étant en accord avec toi et toi seule.

2020-01-23T19:27:49+01:00

Laissez un commentaire